NOUVEL ALBUM

de la glace dans la gazelle

Sortie le 16 avril 2021

Editer à Paris / MDC / Pias

VOYAGE À PARIS - Clip Officiel

Extrait du nouvel album « De la glace dans la gazelle »

Pour le clip de « Voyage à Paris » que mon père m’a confié, j’ai voulu créer une atmosphère traduisant l’essence même de son morceau, 
permettant d’accueillir les images produites par l’histoire que Wasis nous raconte.
Par le voyage auquel il nous convie, au cœur d’un Paris nocturne, mélancolique, fracturé. 
Ce qui m’a le plus inspiré et porté, c’est la dimension prémonitoire de cette ballade que Wasis a pourtant imaginé bien avant la pandémie. Ce film, tourné de nuit depuis la Seine, à bord de péniches fantômes, est pour moi devenu l’esquisse d’un portrait intime et impressionniste d’une ville au présent.
 
Mati Diop – Réalisatrice

L’auteur, compositeur interprète sénégalais Wasis Diop est un artiste rare et méticuleux. Il a choisi le français pour la poésie élégante de son nouvel album De la Glace dans la Gazelle. Ici, chaque syllabe est choisie à la fois pour son sens et sa musicalité. Et chaque mot est magnifié par sa voix profonde, sensuelle et habitée ; et sa guitare, tour à tour limpide ou hypnotisante.

Le dernier album de Wasis Diop Séquences (2014) collectait une partie de ses compositions pour le cinéma mais il ne nous avait pas offert de chansons inédites depuis la sortie de Judu Bek en 2008. De la Glace dans la Gazelle est un trésor qui méritait largement notre patience. Avec des mots imagés, nourris de pudeur poétique, Il évoque nos problèmes et difficultés si actuelles  : les réfugiés (Voyage à Paris) , la pandémie (Ame Ly Pandémie),  les plaies qui s’abattent sur l’Afrique ; les problèmes climatiques (De la glace dans la gazelle) ou économiques qui poussent les hommes à perdre leurs repères naturels (Parler) et certaines femmes à jouer à un trouble jeu d’argent pour nourrir leurs proches (Anna Mou), pendant que les puissants s’enferrent dans la démesure (Le Cimetière des Gratte Ciels).

Mais c’est aussi un clin d’œil à la richesse de la culture africaine. On croise le fondateur de l’empire Mandingue (Sunjata) et les femmes qui ont fait sa légende : la mère de Sunjata Keïta (Sogolon) et sa sœur Nana Triban (L’Ergot de Coq). On rencontre aussi des héros d’hier tels le tambourinaires Doudou N’Diaye Rose, créateur du rythme national du Sénégal (La Rose Noir) et bien sûr son génial cinéaste de frère Djibril Diop Mambéty (Y’a bon Diop) ou Jean Rouch ce réalisateur et ethnologue français (Le Sigui de Jean Rouch).

De la Glace dans la Gazelle est aussi l’occasion de réunir un père et sa fille, Mati Diop, réalisatrice prodige, dont le long métrage Atlantique a reçu le Grand prix du Festival de Cannes en 2019 et qui signe le clip de Voyage à Paris.

2 commentaires

Les commentaires sont fermés.